Aller au contenu principal

Le Rallye Monte-Carlo condamné…

En route pour la Vélorution !

Ce samedi 22 janvier s’est déroulé, à Gap, le procès en « Pôle pollution » des Hautes-Alpes. La SAPN, le collectif Ras le rallye, Mountain wilderness, rejoints par EELV, ont d’abord manifesté au Parc Givaudan (proche du parc d’assistance du RMC) pour demander l’arrêt définitif du Rallye Monte-Carlo.

Ensuite a eu lieu le procès devant le Tribunal de Gap en présence d’une force policière conséquente (au cas où le juge aurait demandé la mise au dépot du Rallye). Le jugement, équitable pour un monde durable, fut sans appel et la condamnation exemplaire:

Retour en images

Face à face (amical) entre l’ancien champion de ski Stéphane Passeron (à l’origine du Collectif Ras le Rallye) et le sextuple champion du monde Sébastien Ogier. Même si tout semble les opposer, rien n’est moins sûr… En effet, Le pilote déclarait en 2019 dans le Parisien  » J’aime le sport auto pour l’adrénaline et la vitesse qu’il procure, mais j’aime de moins en moins les conséquences que l’industrie automobile a sur notre planète. C’est clairement un point qui me touche et je vais m’investir de plus en plus. » Autant dire que le collectif a peut-être sa relève assurée.
Le climat a clairement pris parti pour les écologistes: la nuit dernière des vents allant jusqu’à 106 kmh ont saccagés les tentes et le matériel du parc d’assistance… Ensuite il a fait beau pour la manif et le procès et, seulement après la neige et la pluie sont revenues… Si ça ce n’est pas un signe clair !
Stéphane Passeron n’a pas toujours été un modèle de sobriété et il l’assume. Il n’y a pas de camps qui s’affrontent dans la réalité. La prise de conscience est aussi un parcours personnel avec ses contradictions, ses choix et les changements d’habitudes demandent du temps (ça c’était la minute sérieuse)
Les enjeux sont sur la balance…
Dans le Département des Hautes-Alpes, on se mobilise sur les alternatives à la mobilité: ICI
Certes… Nous sommes sur un terrain bosselé… hein… On peut dire ça comme ça mais, on peut faire du vélo quand même: ICI
en route pour la tenue du procès
La cour et les jurés sont prêts pour les réquisitoires !
La balance de la justice va trancher
Madame la procureure en présence des parties prenantes: Madame la Préfète, le pilote et le financier
et le Prince
et bien entendu, nulle justice sans juge !
Le pilote (bien bronzé… Comme quoi il y a du soleil en Suisse !) défend sa pôle position.
La Proc’… Qui rigole pas !
La Préfète… Langue de bois par définition.
Le financier… Pilier sans conteste de toutes les problématiques
Et dans sa grande sagesse, le juge incorruptible et impassible, compte tenu de la teneur des débats et des réquisitoires, rend son jugement: « Bannissement à vie du Rallye et honte perpétuelle pour les institutions qui autorisent cet ecocide ».

Reportage: Leo Artaud

Print Friendly, PDF & Email

2 réponses »

  1. Discours dictateur de vos pseudo associations extrémistes au paroles angoissante dans le but de terroriser la population en vôtre causes insignifiante….

    Le monde est déjà conscient du réchauffement climatique le sport automobile lui aussi pour cela il adapte de grand projet certains en cours.
    Wrc hybride
    24h du Mans voiture hydrogène
    4×4 dakar 2020 hydrogène
    F1 récupération d’énergie
    F1 électrique

    Le monde du sport automobile créé les Futurs technologies écologique qui pourra servir à mr tout le monde.

    • Je précise qu’Arrimages est un média de reportage photographique et n’est pas membre des associations.

      Ceci dit,Les associations qui sont engagées dans cette opération, prônent une écologie de sobriété. Or vous mettez en avant ce qu’on appelle une logique de « greenwashing » qui consiste à penser qu’il suffit de ne rien changer à nos usages mais seulement de transformer les choses pour qu’elles polluent moins. Or… Cette vision d’écologie industrielle est remise en cause par les catastrophes environnementales et sociales qu’elles génèrent de l’autre côté du miroir aux alouettes.

      Le sport automobile, c’est vous qui le dites, se donne pour mission d’adapter les nouvelles technologies hybride, hydrogène, électrique pour les besoins individuels courant. D’abord, on pourrait arguer que ces avancées existent sans le sport automobile qui est plutôt en retard d’un train et qui tente juste d’accrocher des wagons de bonne conscience mais, le principal sujet des associations engagées n’est pas là: Il s’agit pour elles d’en finir avec le mythe du progrès sans limite par la sobrieté d’usage (qui n’est pas la fin de tout mais l’utilisation raisonnable et raisonnée des moyens de transport collectifs et individuels lorsqu’on ne peut pas faire autrement).

      L’écologie n’est pas faite d’un bloc monopensant… Il y a différentes approches. La votre est celle défendue par les eco-libéraux, la leur va plutôt dans le sens d’un changement de modèle de société politique et économique.

      Quant à la « dictature »… Il me semble que ces derniers temps elle soit plutôt ailleurs :-))

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous gratuitement

Contact rédaction

Tél: 07 69 80 97 95

Courriel: arrimagesmag@gmail.com

 

Contact rédaction

0769809795