Aller au contenu principal

Élection départementale 05: La sociale écologie s’installe

Tribune libre de Leo Artaud

Avec le collectif mixte citoyens/partis HAUTES -ALPES SOLIDAIRES ECOLOGISTES ET CITOYENNES (HASEC), la sociale écologie s’installe comme une force récurrente depuis 2015. L’histoire commence avec la Région Coopérative, il y a 6 ans, qui parvint à réunir les Verts, Communistes, PG (pas encore FI) et des citoyens non encartés. Le résultat sera au rendez-vous en réalisant le meilleur « score » de la Région PACA.

Le pari était loin d’être gagné un an après des municipales gapençaises mouvementées (pour rester poli). Malheureusement, cette première tentative n’ira pas plus loin du fait des contingences partisanes qui reprirent le dessus mais, malgré tout, elle aura permise d’ouvrir un chemin qui allait conduire 2 ans plus tard à la Convergence Citoyenne 05, lors des législatives de 2017. La France Insoumise venait de naître et son idéalisme ne permettra pas d’unir, à ce moment là, toutes les forces et si dans la 1ère circonscription elle échouera à s’entendre, en revanche, dans la seconde elle démontrera qu’on peut construire un projet en changeant les manières et en bousculant les habitudes.

En 2020, en pleine restriction sanitaire, toutes ces expériences passées s’avèreront moins un échec qu’un processus de création d’une force spécifique au 05 et, jamais deux sans trois et pourvu que ce soit la bonne, verra naître l‘HASEC présente à l’élection départementale de 2021. élargie à des forces citoyennes, des associations, ce nouvel attelage (avec cette fois la FI en plus) va réussir à créer un projet ambitieux, novateur et qui semble mieux armé pour s’imposer comme une force locale avec laquelle il faudra compter dans les années à venir. 4 binômes sont en lice pour le second tour à Gap et Briançon et notamment le canton 1 gapençais (centre-ville) mais également à Veynes face à l’actuel Président conservateur: Jean-Marie Bernard.

Ceci nous démontre que la construction d’une force politique nouvelle ne s’appuie ni sur un sauveur suprême, ni sur une opération de com mais sur un long et laborieux processus où le courage de se disputer ne doit pas empêcher de travailler ensemble lorsqu’il faut y aller (et il y a un chouya urgence). Travailler; qui n’est pas un gros mot, ne consiste pas à faire entrer des triangles dans des trous carrés mais bien à créer ensemble des projets nouveaux fondés sur des valeurs fondamentales partagées. C’est la raison pour laquelle le PS préfèrera faire cavalier seul.

Bien évidemment, c’est un collectif local qui n’interviendra pas sur l’élection présidentielle mais… il pourrait bien, si chacun garde en tête qu’on peut se disputer et travailler ensemble, revenir en force pour les législatives. Deux conditions devront être réunies:

1-Il faudra dépasser les vignettes partisanes accrochées à la banderole.

2-Il faudra exister par des actions concrètes en dehors des échéances électorales.

Un petit mot sur le scrutin en général qui vient de se dérouler:

Les Hautes-Alpes peuvent se targuer d’avoir un taux de participation supérieur à la moyenne nationale et le meilleur chiffre de la Région… Mais, et ce n’est pas peu, aussi le plus faible score du RN. Lutte Ouvrière se permet de plus que doubler son résultat de 2015 passant de 1,5 à 3,6… cela en fait le parti qui a la plus forte progression régionale. Une abstention moins forte, un RN plus bas, une force ouvrière en veine et une écologie sociale qui s’installe face à une droite conservatrice toujours solide malgré tout… Voilà, à peu près le schéma de ce 1er tour.

Pour la départementale, on notera que la Députée Pascale Boyer (LREM) subira le sort de la baffe nationale que se prend le parti macronien et ne rejouera pas en seconde partie.

à voir ou revoir la Conférence de presse de l’HASEC:

Print Friendly, PDF & Email

Abonnez-vous gratuitement

Contact rédaction

Tél: 07 69 80 97 95

Courriel: arrimagesmag@gmail.com

 

Contact rédaction

0769809795
%d blogueurs aiment cette page :